"Constitutionnalisme et démocratie"

Publié le par Webmaster

Une fois n’est pas coutume, le billet d’aujourd’hui se propose de faire le lien avec un article publié sur un autre site. Il s’agit en fait de la version écrite d’une conférence donnée il y a quelques mois par Dominique Rousseau au Collège de France. L’auteur nous livre sa réflexion sur la notion de constitution, sur la démocratie, mais également sur la manière de « repenser » le rôle et la légitimité du juge constitutionnel dans notre société. Le texte est réellement passionnant, d’autant plus qu’il est accompagné d’un débat savoureux – au sens propre comme au sens figuré… - entre Pierre Brunet et Dominique Rousseau.

Bonne lecture sur le site La vie des idées !  (le débat)


Pierre-Yves Gahdoun

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ALEX 57 05/04/2014 08:47

- Bertrand MERTZ. L'Etat de droit en accusation: la démocratie a t-elle un avenir dans l'Etat de droit? KIME.

conseil juridique 17/06/2010 17:48


Le constitutionnalisme est aujourd’hui identifié, à tort ou à raison, à l’idée d’une « démocratie par le droit », laquelle recouvre souvent un projet d’accomplissement des droits fondamentaux par
des moyens juridiques. L’article analyse le déplacement que cela implique du point de vue du sens du mot « démocratie », mais aussi l’effet de survalorisation du droit qui en résulte. Ce phénomène
de sacralisation du droit explique aussi comment on en est venu à confondre constitutionnalisme et droit constitutionnel. Plusieurs idées centrales du premier sont devenues, dans le second, des
techniques dont on présume le caractère non problématique et la neutralité. Cela est démontré par une étude de l’évolution récente des notions de séparation des pouvoirs et de hiérarchie des
normes, notamment dans la jurisprudence du Conseil constitutionnel.